Général

Home Staging / Décoration d’intérieur – Quelle différence ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous êtes plusieurs à vous poser la question. Mais quelle est donc la différence entre le home staging et la décoration d’intérieur ?

Si on prend la traduction au sens littéral du terme, le home staging est l’action de mettre en scène sa maison pour la vendre le plus rapidement possible, avec très peu, voire pas, de négociation de prix. Cette technique est apparue aux Etats Unis et au Canada dans les années 1970. Elle va consister à désencombrer, ranger, optimiser les espaces, dépersonnaliser, réparer et nettoyer pour mettre le bien immobilier qui est à la vente sous son plus beau jour. C’est en quelque sorte une action de valorisation immobilière qui doit se faire rapidement et à moindre coût.

La décoration d’intérieur va, quant à elle, proposer des solutions d’embellissement d’intérieur qui correspondra aux goûts et aux envies des habitants qui s’y trouvent. Le résultat devra être adapté à leurs personnalités, avec une notion d’individualité.

Dans les deux cas, le décorateur et le home stager vont jouer sur les espaces, la lumière, les couleurs, le mobilier, les objets… Dans les deux cas, ils vont utiliser les techniques de la décoration d’intérieur. Sur ce point, pas de différence.

Les trois notions sur lesquelles ils se distinguent, sont pour moi ; la personnalisation des ambiances, le temps de l’intervention et le coût des rénovations.

Ambiance personnelle / impersonnelle

C’est la notion la plus évidente à comprendre. Le décorateur d’intérieur va s’attacher à créer une ambiance et une décoration qui va plaire aux propriétaires de la maison. Le résultat du home staging va devoir, quant à lui, plaire à tous. C’est en quelque sorte une opération marketing.

Dans un cas, on va s’attacher à écouter et comprendre les besoins et les habitudes de vie des habitants actuels pour adapter la décoration à leur souhait. Dans l’autre cas, on ne les prendra pas en compte, on va plutôt chercher à répondre aux habitudes de vie et aux préférences des futurs acquéreurs ciblés.

Pour illustrer mon propos, prenons un exemple, prenons le cas d’une maison mise en vente par un couple de personnes âgées. La maison, de part sa taille et son nombre de pièces, pourrait très bien satisfaire un jeune couple avec plusieurs enfants. Leur mode de vie dans ce même bien ne seront pas forcément les mêmes que les vendeurs, leurs attentes en terme de décoration non plus. Ainsi, le home stager réalisera probablement des transformations radicales en terme de décoration et de refonte des espaces de vie, qui ne seraient pas proposés pour un conseil en décoration d’intérieur pour ces mêmes personnes âgées qui ne vendraient pas leur bien.

Le Temps

Une autre notion en écart : le temps passé.

Le décorateur d’intérieur va se laisser du temps pour imaginer, créer des ambiances et des espaces, qui vont plaire aux habitants et leur correspondre. La précipitation sera évitée, pour ne pas entraîner des achats, des changements trop rapides et qui seront regrettés par la suite.

Le but du home stager est de mettre tout en œuvre pour que les vendeurs trouvent leurs acquéreurs le plus vite possible. Tout en utilisant également la notion d’embellissement et les techniques de la décoration, le home staging va s’orienter vers des solutions simples et rapides. On va privilégier des choix de couleur et d’espace sans prise de risque pour aller droit au but. Il n’est pas nécessaire de prendre des semaines pour choisir un élément de décoration. L’important, c’est la vision générale du futur acquéreur. Il faut que ce soit d’aspect “fini”, que la présentation qui lui ait faite mette en valeur les volumes et l’ensemble des fonctions de la maison. Même si le visiteur n’aime pas un luminaire, il n’y accordera que peu d’importance étant donné qu’il aménagera ses propres meubles.

L’ordre de grandeur de l’intervention d’un home stager sera de quelques semaines, celui du décorateur d’intérieur de quelques mois.

Le Coût

Pour la décoration d’intérieur la limite du budget est celle du client. Certaines personnes ne vont pas compter, accordant beaucoup d’importance à leur intérieur et à l’ambiance dans laquelle ils vont se retrouver dans leur nid douillet.

Pour le home staging, nous ne sommes pas dans la même logique. Comme pour le temps, il faut réduire au maximum les coûts engagés. On va privilégier la ré-utilisation de mobilier, la customisation d’éléments existants, en quelque sorte on cherche à minimiser les nouveaux achats. Classiquement, les frais liés au home staging s’élèvent à 1,5 à 3,5% du prix du bien.

J’espère que cet article vous permettra d’y voir plus clair. Peut-être de votre côté avez-vous noté d’autres différences ?

Intérieurement Votre

Virginie Vinas


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.