Rangement maison
Rangement

Rangement Maison – Ces habitudes qui m’ont changé la vie

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rangement de la maison est un grand paradoxe chez moi. Il est à la fois synonyme de corvée et à la fois synonyme de plaisir et de bien être, une fois ma maison bien rangée.

Jusqu’à peu, j’avais l’impression (et plus que l’impression je pense…) de passer la moitié de mes week-end à m’occuper du rangement de ma maison. Mais cela, c’était avant. Avec un peu d’organisation et quelques bonnes habitudes, je pense avoir atteint l’objectif de la maison rangée. Il reste ponctuellement un peu de bazar, en cohérence avec ma vision de la maison vivante. Mais ce bazar est vite évacué, et c’est avec un réel plaisir quand j’arrive à remettre tout en ordre rapidement. Avoir plus de temps pour faire autre chose que du rangement les week-end, comme prendre du temps pour soi, profiter de sa famille et de ses amis, cela n’a pas de prix !

Avec le recul, que de progrès, je suis très loin de mes années passées où le dimanche soir, alors que la semaine allait très rapidement redémarrer, je n’étais pas encore au bout de mes peines.

Comment y suis-je arrivée ? Assez simplement finalement, grâce à deux choses : un travail de fond d’organisation et de désencombrement et quelques habitudes quotidiennes que je me discipline à faire. Bien sur, pas de secret, on a rien sans rien !

J’ai donc décidé de vous transmettre dans cet article ma petite expérience sur le sujet. Je vous donne les 4 habitudes de rangement qui m’ont donné et me donne encore les meilleurs résultats. Je vous transmets également les actions à mettre en place en amont de ce travail quotidien. En effet, une maison vite rangée, ça se travaille, ça s’organise.

J’espère que, comme pour moi, ces conseils vont vous faciliter la vie. Peut-être appliquez-vous déjà certaines de ces habitudes de votre côté ? Ou avez-vous d’autres méthodes à donner ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires tout en bas de la page.

Habitude 1 – Je désencombre ma maison

J’ai tendance à dire « Moins vous avez de choses à ranger, plus vite vous rangerez ». La première action que j’ai prise quand j’ai décidé d’avoir une maison rangée, a été de me lancer dans un grand désencombrement.

Il ne faut pas se mentir, cela prend du temps, pour le faire avec efficacité, il faut le faire pièce par pièce. Au travers du défi Home Staging que j’ai réalisé, qui a consisté à home stager les 8 pièces de ma maison en 8 semaines, j’ai désencombré chacune des pièces de ma maison. Mon but n’était pas seulement de ranger mais plutôt de relooker et ré-aménager mon intérieur. Toutefois, j’ai pu constaté que cette action m’avait permis de simplifier mes méthodes de rangement et de gagner du temps au quotidien.

Au-delà du temps, sachez que désencombrer sa maison va vous apporter du bien être et vous libérer l’esprit. De nombreuses études montrent que notre fouillis et nos objets accumulés sont comme un poids, un fardeau à porter. Le désencombrement nous permettrait “de clarifier nos idées et de laisser place à la nouveauté”.

Ou Donner vetements meubles

Une fois ce grand tri réalisé, l’habitude récurrente consiste à garder votre maison dans cet état désencombrée, en maîtrisant “vos stocks”. Je m’explique. Pour que les bénéfices d’un désencombrement perdurent, il est important de s’assurer qu’à chaque nouvelle chose achetée, récupérée ou offerte, qui entre dans la maison, elle remplace quelque chose dont vous devez vous séparer. Exemple : La bibliothèque de votre salon ne peut contenir que 20 livres. Vous achetez trois nouveaux livres, trois anciens livres doivent sortir de votre maison et vous devez donc vous en séparer. Cet exemple est valable pour les vêtements dans les dressing, pour les accessoires de cuisine, pour les jouets de vos enfants….

Je conseille de refaire ce travail dans chacune des pièces de votre maison, deux fois par an. Avec le temps, cet étape de désencombrement prend de moins en moins de temps.

Habitude 2 – Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place

Cette habitude n’a que des avantages. D’abord, du gain de temps quand vous rangez votre maison, ensuite du gain de temps quand vous recherchez un objet. D’après une étude Ipsos, on passerait par mois, entre 30 minutes et jusqu’à 2h30 à chercher nos affaires.

Et quand tous les membres de la famille sont autonomes, je peux vous garantir que vous aurez moins en moins de question du type « Maman, papa, ils sont où les … », “Chéri(e), tu sais où est la …”

La première partie du travail consiste à identifier tous les objets de votre pièce et à définir un endroit pour chaque chose, tout d’abord en les rassemblant par famille et enfin en les plaçant de façon judicieuse en fonction de leur fréquence d’utilisation.

Rangement maison

Les objets que vous utilisez fréquemment (plusieurs fois par jour) sont à placer dans un endroit près de vous, à portée de main. Ceux dont vous vous servez un peu moins, plutôt quelques fois par semaine, dans un endroit accessible, c’est à dire dans un placard ou des tiroirs à hauteur d’homme. Les choses dont vous ne vous servez que quelques fois par mois, peuvent être placées dans un lieu un peu moins accessible, en haut d’une étagère par exemple. Laissez les objets que vous n’utilisez que quelques fois par an, dans d’autres pièces, comme le garage.

Une fois cette action réalisée, chaque objet a un lieu défini. L’habitude consiste ensuite à remettre toutes les choses à leur place de façon quotidienne.

Deux fois par an, comme pour le désencombrement, je vous conseille de vous interroger sur la pertinence de la méthode de rangement choisie. Cette période peut aussi être propice à déplacer certains objets et meubles et de refaire un peu sa déco !

Habitude 3 – Une participation collective dans le rangement de la maison

Si vous ne voulez pas passer vos week-end à ranger, il faut faire participer toute la famille au rangement de la maison. L’habitude que je prône consiste donc à ce que chacun range ses affaires ! Je sais, ce n’est pas chose aisée mais avec de bonnes méthodes et un peu de détermination c’est tout à fait possible. Je l’ai testé et ça marche.

Si vous vivez en couple, mon seul conseil consiste à se mettre d’accord sur le point équilibre en matière de rangement qui va vous satisfaire tous les deux. Tout le monde n’a pas les mêmes critères en termes de rangement. Certaines personnes ne sont pas gênées par le bazar. En revanche, si l’un des deux est perturbé par ça, je crois qu’il ne faut pas hésiter à en parler. A partir du moment où l’on vit sous le même toit, il faut que chacun s’y sente bien, donc c’est à chacun de faire des efforts sous le toit commun !

Rangement maison

Concernant les enfants, leur donner les clés du rangement fait pour moi partie d’une éducation à leur transmettre, au même titre que l’apprentissage à toutes les tâches ménagères. On pense naturellement à leur demander de faire leur devoir, leur donner les règles de vie en communauté, les aider à avoir une bonne culture générale. En revanche, l’éducation aux choses pratiques de la vie est quelque chose à laquelle on ne pense pas de premier abord. Il faut avouer ce n’est pas une tâche facile, mais un jour vos enfants vous remercieront. S’ils décident de vivre en couple, cela évitera certainement des sujets de conflit avec leur futur(e) conjoint(e).

Bien entendu il faut d’abord avoir travaillé l’habitude 2 détaillée auparavant. En effet, s’il n’y a pas de place dédiée à chaque chose, vous, adultes, vous perdrez du temps et vos enfants seront probablement perdus aussi. Il est fort probable qu’ils jettent tout en boule dans leur tiroir de commode et qu’ils vous disent : « Voilà c’est rangé ». En revanche, si vous leur expliquez que les legos c’est dans la boite rouge, les playmobils dans la boite verte, les livres dans la bibliothèque et les habits sur le porte manteau, ils devraient être plus méthodiques… Ce que j’ai testé et qui marche pour moi, c’est de commencer à ranger avec eux et puis petit à petit de les laisser continuer tout seul.

Pour le linge, vous pouvez également demander à chacun de mettre leurs affaires au sale. Dans ma maison, j’ai créé deux panières, une pour le linge foncé et une pour le linge clair. Quand les enfants réussissent à faire ce 1er tri du linge par eux-mêmes, c’est un gain de temps au moment de faire la lessive.

Si ce n’est pas déjà en place chez vous, ce partage des tâches pour le rangement de la maison va prendre un peu de temps. Il ne faut pas se le cacher, certainement plus de temps que de le faire soi-même. En insistant, cela deviendra un réflexe pour chacun, et ce sera d’autant plus de tâches que vous n’aurez pas à faire vous-même, donc ne désespérez pas.

Habitude 4 – La mise en place de rituels de rangement maison

J’ai testé la méthode du : « Je ne range rien pendant toute la semaine et je m’occupe du rangement de la maison le week-end ». Le résultat de cette méthode ; on passe tout son week-end aux tâches de rangement et aux tâches ménagères. Je préfère faire des efforts tout au long de la semaine.

Si on part du principe que le week-end s’est fait pour se reposer il faudrait n’avoir rien à faire le week-end, ni rangement, ni ménage, ni course. Le bonheur quoi ! Je le conçois, c’est compliqué, surtout si on a un emploi du temps hyper chargé. Personnellement, c’est l’objectif que je me donne, même si ce n’est pas complètement atteint je m’en rapproche.

L’idée consiste à étaler des petites taches tous les jours de la semaine qui quand on les somme nous évite de passer des journées entières à s’occuper du rangement. Quand le soir en rentrant, je me sens fatiguée après une grande journée de boulot et m’être occupée de mes enfants, je retrouve la motivation en pensant à mon week-end qui sera d’autant plus reposant. Ma méthode consiste à me dire : “allez, je m’y mets deux minutes” et puis dans les faits les deux minutes se transforment en un quart d’heure et la vaisselle est faite et le linge étendu.

Rangement maison nettoyage

Mes rituels rangement maison du matin

Le matin, j’écris les articles que vous retrouvez dans ce blog, mais je garde un peu de temps pour :

  • Le rangement de la vaisselle : La plupart du temps, je fais fonctionner mon lave vaisselle la nuit et c’est le matin que je le débarrasse.
  • Le rangement du linge : Comme pour la vaisselle, je programme mon lave linge la nuit et j’étends le matin. J’utilise assez peu le sèche linge. Ainsi, quand je n’ai pas de lessive à étendre je plie et range le linge que je n’ai pas besoin de repasser
  • Faire mon lit : Je trouve qu’on démarre mieux la journée avec une chambre aérée et son lit fait. Je demande la même chose à mes enfants .

Rituels rangement maison du soir

Le soir en rentrant du travail, je m’occupe des enfants, je fais à manger et je garde du temps pour les actions suivantes.

  • Traiter le courrier : Soit c’est très rapide, moins de 5 minutes et je traite mon courrier immédiatement, soit cela demande plus de temps et je décale cette action au week-end, en rangeant les papiers à traiter dans une boite dédiée
  • Laisser ma cuisine nickel : Après le repas, je m’impose de débarrasser la table (les enfants participent), faire la vaisselle qui ne va pas au lave vaisselle, ranger et nettoyer mon plan de travail.
  • Ranger le salon et les chambres : Je m’occupe du rangement du salon, les enfants de leur chambre.
  • Les habits rangés : Pour moi ou mes enfants, je demande à ce que les habits de la journée soient rangés. Soit ils seront ré-utilisés, soit déposés dans les panières de linge sale dédiées à cet effet.

Ouvrages en bonus

On ne cuisine pas de façon naturelle, ça s’apprend. De la même manière, on ne range pas de façon naturelle, ça s’apprend. Comme le dit Marie Kondo dans son livre La Magie du Rangement. “On part généralement du principe que l’art du rangement s’acquiert naturellement” tout en déplorant qu’en « matière de rangement, tout le monde est autodidacte.” Il existe désormais tout un tas de livres qui devrait vous aider à vous organiser pour votre rangement de maison, n’hésitez pas à les utiliser. J’en cite souvent deux : La Magie du Rangement de Marie Kondo et Simplifiez votre vie en 7 jours de Erin Rooney Doland.

Vous pouvez également vous faire aider par des professionnels en rangement (et oui cela existe !), des home organiser spécialisé dans le rangement des intérieurs.

Sachez que cet article participe à l’événement “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes Zen. Certains des articles de ce blog sont dédiés au rangement. J’en ai retenu quelques-un que je vous laisse découvrir :

J’espère que certains de ces conseils vous seront bénéfiques comme ils l’ont été pour moi. Peut-être appliquez-vous déjà certaines de ces habitudes de votre côté ? Peut-être avez-vous d’autres méthodes ? N’hésitez pas partager votre expérience dans les commentaires tout en bas de la page.

Intérieurement Votre

Virginie Vinas


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  • Martin

    Merci Virginie pour ces précieux conseils !
    On y retrouve une liste de l’essentiel vers laquelle on peut revenir facilement pour se rafraichir la mémoire.

    Par rapport au désencombrement profond de sa maison, cela peut parfois être difficile psychologiquement.
    On a du mal à se débarasser de nos objets.
    Comment l’as tu vécu toi même ?

    • Virginie Vinas

      Bonjour Martin,
      Disons que j’ai dû m’y reprendre en plusieurs fois. Au début c’est un peu dur et puis finalement l’objet qui faisait l’objet d’hésitation ne nous manque pas du tout…
      On se sent tellement mieux après un désencombrement, ça vous le coup de se faire un peu violence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.